Newsletter PRINTEMPS-ETE 2014

 

hotelpremiereclasse

Hôtel première classe

> De la villa à l'hôtel 4 étoiles

Tour d’horizon des chantiers en cours

La spécificité de BABIN JAMES, c’est justement de savoir tout faire  - ou presque ! Petit avant-goût de ses prochaines réalisations.

Un nouvel hôtel à Laval

Un hôtel PREMIÈRE CLASSE de 68 chambres va voir le jour prochainement zone des Alignés à Laval. Dans le cadre de ce chantier qui vient de démarrer, BABIN JAMES a décroché le marché des menuiseries intérieures (l’ensemble des portes des chambres) ainsi que l’agencement de l’accueil.

 

girandiere

Résidence La Girandière

Une résidence services pour les seniors

Avec ses logements tout confort et sa panoplie de services à la carte pour les seniors, LA GIRANDIÈRE du Mans devrait ouvrir fin 2015. Les menuiseries intérieures (portes, placards…) des 107 appartements ainsi que l’agencement de la banque d’accueil de la résidence ont été confiés à BABIN JAMES. La menuiserie avait déjà réalisé ceux de LA GIRANDIÈRE de Saint-Berthevin, devenue une référence pour le réseau de résidences services.

 

skybar

Hôtel Melia "Skybar"

Un bar de rêve perché à 80 m de haut

BABIN JAMES avait au départ été retenue pour réaliser l’ensemble des menuiseries intérieures de l’Hôtel MELIA Paris La Défense. L’entreprise vient d’être désignée pour assurer également l’agencement des bars de cet établissement 4 étoiles en cours de construction. BABIN JAMES signera donc notamment le "Skybar", situé au 19e et dernier étage, qui offrira une vue panoramique exceptionnelle sur Paris : la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe…

 

villa1

Villa - Aménagement

Une villa au style ultra contemporain

Côté particuliers, BABIN JAMES vient de terminer l’aménagement d’une maison neuve à Plaintel, dans les Côtes-d’Armor. Pour cette magnifique villa à toit plat d’environ 220 m2, la menuiserie a conçu intégralement une cuisine ultra contemporaine, quatre salles de bain, trois dressings, un meuble de salon… Le tout sur-mesure. Le propriétaire a par ailleurs opté pour des portes design commercialisées par DE PORTE EN PORTE et installées par BABIN JAMES.

 
 

 

studioparis1

Ce petit appartement situé en plein cœur de Paris a été rénové du sol au plafond
par BABIN JAMES.

studioparis2

> Témoignage

Mini surface, maxi confort en plein cœur de Paris

En seulement trois semaines, BABIN JAMES a transformé ce studio parisien au 6e étage sans ascenseur en un havre de confort et de paix. Le moindre cm2 a été exploité avec ingéniosité.
Un espace nuit avec lit escamotable invisible une fois replié dans sa façade de placards. Une salle de bain avec douche à l’italienne et lave-linge séchant intégré. Une cuisine aménagée avec coin repas et tout l’électroménager dont on peut rêver (du lave-vaisselle au four traditionnel)… Sans oublier un confortable salon. Tout cela dans 24 m2 - et avec du style, s’il vous plaît ! Un petit exploit signé BABIN JAMES.

 

« Pour optimiser l’espace, il fallait du sur-mesure »

« Mon fils, qui travaille à Paris, avait acheté ce petit appartement idéalement situé dans le quartier Montorgueil. Mais à l’intérieur, tout était à revoir et pour optimiser l’espace, il fallait du sur-mesure », explique Charlotte. Cette Lavalloise passionnée de décoration souhaitait aider son fils à aménager son studio. Après avoir cherché en vain un maître d’œuvre dans la capitale, elle entend parler de BABIN JAMES. « J’ai rencontré Anthony JAMES en pensant lui commander des meubles, mais j’ai vite compris que je pouvais lui confier le choix des artisans et la coordination du chantier. Il a su parfaitement traduire mes idées en me proposant des solutions en 3D. »

 

Les meubles fabriqués en parallèle du chantier

Au final, BABIN JAMES réalisera aussi la démolition, l’isolation thermique et phonique, le remplacement des fenêtres, un plafond avec spots intégrés,  la pose d’un parquet en chêne massif… Les meubles étant fabriqués en parallèle du chantier. « En résumé : du sur-mesure, des produits nobles, du conseil et du suivi pour un prix au m2 qui, même compte tenu des frais de déplacement, reste inférieur de 10 à 20 % aux tarifs pratiqués à Paris pour des matériaux standard », relève Charlotte. La qualité du travail accompli, le soin apporté aux moindres détails et l’efficacité de BABIN JAMES l’ont ravie, de même que son fils. « Ses amis ont cru qu’il avait fait appel à un architecte », s’amuse-t-elle. Son seul regret : « avoir perdu trois mois à chercher une autre solution ! ».

 
 

 

CoupTiff2

Des notes anthracite et framboise réveillent la décoration du salon,
selon les souhaits de sa dirigeante Linda POUTEAU.
Anthony JAMES a apporté de nombreuses idées, comme par exemple
la mise en place d’éclairages derrière les miroirs.

CoupTiff1

> Chantier

Nouveau look, nouvelle vie pour le salon de coiffure

Suite à un sinistre, le salon de coiffure COUP’TIFF, à Saint-Berthevin, a dû être intégralement refait. L’agencement du commerce a été revu du même coup. Le tout en un mois.
BABIN JAMES avait déjà réalisé le mobilier du salon COUP’TIFF lors de sa création. Linda POUTEAU, sa dirigeante, s’est donc naturellement tournée vers l’entreprise après l’incendie survenu dans son commerce fin 2013. « M. JAMES s’est absenté de ses portes ouvertes pour venir constater les dégâts le jour-même, puis il a suivi le chantier de près en tant que maître d’œuvre », apprécie-t-elle. « L’enjeu était de réduire autant que possible la durée des travaux afin de permettre au salon de rouvrir rapidement », indique simplement Anthony JAMES.

 

Le déclic avec les simulations 3D

Il dessine donc au plus vite les premières esquisses. Un déclic pour Linda POUTEAU : « j’ai beaucoup aimé les simulations 3D, confie-t-elle. Je me projetais dans ce salon modernisé ». L’entrée devant être déplacée pour rendre le commerce accessible aux personnes handicapées, Anthony JAMES propose un réagencement complet. Il ajoute au projet l’aménagement d’un laboratoire derrière les bacs et revoit la circulation autour de postes de travail recréés.
« Les travaux ont commencé dès que j’ai eu le feu vert de mon assureur », souligne Linda POUTEAU. La chef d’entreprise tenait à faire travailler des artisans locaux, elle n’a pas été déçue : « autant de qualité et de rigueur, ce n’est pas facile à trouver. Quant au mobilier, il est unique et 100 % mayennais ».

 
 

 

JCPiau

Jean-Claude PIAU, 44 ans, a commencé dans l’entreprise comme simple ouvrier.

> Portrait

Jean-Claude PIAU :
profession, Monsieur Solution

Responsable conduite de travaux, Jean-Claude PIAU est le bras droit technique du dirigeant Anthony JAMES. Entré dans l’entreprise il y a 22 ans, il a gravi les échelons un à un jusqu’à ce poste crucial.
La mission du responsable conduite de travaux ? « Résoudre les problèmes rencontrés sur l’ensemble des chantiers lorsque les conducteurs de travaux concernés (ndr : deux en dehors de lui) n’ont pu les régler eux-mêmes », résume Jean-Claude PIAU. Une responsabilité majeure que ce cadre de 44 ans aborde avec rigueur, autant d’anticipation que possible… et un sens inné de la réactivité : « il faut savoir être diplomate, mais aussi parfois taper du poing sur la table », sourit-il.

Menuisier, un rêve d’enfant

D’aussi loin qu’il se souvienne, Jean-Claude PIAU a toujours voulu être menuisier. « Pour l’amour du bois et pour la capacité à réaliser un projet de ses mains », confie-t-il. Son BEP en poche, le jeune Ornais débute dans la confection de canapés et la menuiserie alu avant de trouver chez BABIN JAMES le cadre propice pour s’épanouir. « Le métier tel qu’il existait auparavant est en voie de disparition, mais ici, on continue à faire du sur-mesure, approuve-t-il. C’est notre force. »
Employé au départ en tant qu’ouvrier intérimaire, Jean-Claude PIAU est rapidement intégré à l’effectif, puis promu chef de chantier au bout de quelques années. Conducteur de travaux à partir de 2002, il se passionne pour ce « rôle de pivot » : « on assure le lien avec le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre, mais également entre la direction, le bureau d’études et l’atelier. On gère le budget du chantier… bref, on a une large part dans sa réussite ».

L’esprit d’équipe pour moteur

Parmi les clés du succès de BABIN JAMES, il y a l’implication des salariés, et Jean-Claude PIAU en est un bel exemple. Particulièrement fier de l’essor que connaît la société, il se trouve chanceux d’y œuvrer au sein d’une équipe soudée : « on est tous les maillons d’une chaîne et on avance tous dans le même sens pour faire évoluer l’entreprise ».