Newsletter AUTOMNE-HIVER 2013

porte-ouverte1

porte-ouverte2

La surface de production vient d’être agrandie de 300 m2.
Une extension nécessitée par le développement
de l’entreprise, dont le chiffre d’affaires a presque
doublé depuis 2005.

> Rendez-vous

1ères Portes ouvertes
les 29 et 30 novembre

Particuliers, professionnels, vous êtes tous chaleureusement conviés aux portes ouvertes de BABIN JAMES, les vendredi 29 novembre de 14h à 20h et samedi 30 novembre de 9h à 14h. « C’est la première fois que nous organisons ce type de journées, confie Anthony JAMES, le gérant. Nous avons eu envie de présenter notre savoir-faire et nos nouveaux locaux à nos clients ».  Un atelier flambant neuf de 300 m2 vient en effet d’agrandir la surface de production de l’entreprise. Il abrite l’assemblage, désormais séparé de la fabrication pour une organisation optimisée et de meilleures conditions de travail pour les menuisiers.

Une production 100 % mayennaise

Les 29 et 30 novembre, des visites guidées du site seront proposées par les dirigeants et salariés de l’entreprise. Elles vous permettront de découvrir une production 100 % mayennaise : « nos clients ne le savent pas forcément, mais tout ce qui est posé sur nos chantiers est fabriqué ici même, en Mayenne », souligne Anthony JAMES.
Rendez-vous à la menuiserie BABIN JAMES, 66, bd de l’Industrie à Saint-Berthevin

 
 

bescond-salon

Le suivi de chantier fait partie des services proposés par BABIN JAMES aux particuliers.

bescond-salleamanger

> Témoignage

Une maison refaite de A à Z en quatre mois

Philippe BESCOND et son épouse ont fait appel à BABIN JAMES pour coordonner la réhabilitation de leur villa à Saint-Berthevin. Ils se félicitent de leur choix.
             Réfection des peintures et des sols des 100 m2 de la maison, transformation complète de la salle de bain, isolation du grenier et création d’une chambre mansardée… La réhabilitation de la maison des BESCOND, à Saint-Berthevin, s’annonçait vaste et plutôt complexe. « N’étant pas bricoleur et plutôt pris, je n’avais aucune envie de suivre le chantier moi-même », confie Philippe BESCOND. Il consulte donc plusieurs professionnels, et parmi eux BABIN JAMES se distingue rapidement. « Anthony JAMES nous a avant tout écoutés, questionnés sur ce que nous souhaitions réaliser, pour quel budget. Et dans les dix jours nous recevions, gratuitement, ses premières esquisses. Ses propositions nous ont plu : il a tout de suite saisi nos attentes », sourit Philippe BESCOND.

Nuisances limitées au maximum

Derrière, BABIN JAMES sélectionne les artisans des autres corps de métier nécessaires à l’accomplissement du chantier (peintre, carreleur, électricien, plombier) et coordonne leur travail, au grand soulagement du client. « Chaque semaine, je recevais par mail un compte rendu avec un schéma résumant l’avancée des travaux », relate Philippe BESCOND.
Il apprécie aussi le soin que prennent quotidiennement les ouvriers à nettoyer, ou encore le souci qu’a BABIN JAMES d’intervenir autant que possible en l’absence des habitants. L’entreprise fait en outre diverses suggestions d’aménagements (un meuble sous rampant créé sur mesure, un faux plafond pour intégrer le nouvel éclairage…), dont la pertinence convainc le couple, d’autant qu’elles entrent dans son budget.

Délais et budget respectés

Au final, tout sera réalisé dans les délais (sur quatre mois pleins, entre début mars et fin juillet 2013) avec un dépassement dérisoire de 1 200 € sur l’ensemble du chantier. Conclusion de Philippe BESCOND : « je suis très, très content d’être passé par BABIN JAMES, et j’ai déjà recommandé l’entreprise à des connaissances ».

 
 

stade-lavallois-1

Dans les chambres, l’ensemble des armoires, vestiaires,
bureaux, plans de travail et cloisons de séparation entre
les lits a été réalisé sur mesure par BABIN JAMES.
L’entreprise a également aménagé les espaces communs.

stade-lavallois-2

> Chantier

BABIN JAMES installe dans leurs meubles les jeunes espoirs du Stade Lavallois

L’entreprise a participé à la création de l’internat du centre de formation du club de football, sur le site des Gandonnières.
Sur la base de l’appel d’offres remporté par l’entreprise, BABIN JAMES ne devait au départ réaliser que les menuiseries (blocs portes, châssis vitrés, plinthes, plans de vasque…) du tout nouveau bâtiment abritant l’internat du Centre de formation du Stade Lavallois, sur le site d’entraînement des Gandonnières. Son efficacité sur le chantier a fait qu’elle a finalement été sollicitée pour concevoir également, sur mesure, les mobiliers des onze chambres et des espaces communs — sanitaires, salle d’étude, salle de détente, espace télé, bibliothèque, infirmerie — destinés à accueillir les jeunes footballeurs.

Des aménagements entièrement repensés

« Lorsque nous avons réalisé le chiffrage de ces mobiliers sur la base des plans que l’on nous fournissait, il s’est avéré que leur coût dépassait le budget prévu par le client. Nous avons donc complètement repensé les aménagements et joué sur les matériaux — en veillant à ce qu’ils conservent les mêmes performances — de façon à rentrer dans ce budget », explique Jean-Claude PIAU, responsable conduite de travaux chez BABIN JAMES.
Définitivement polyvalente, BABIN JAMES a également créé la cloison phonique séparant la salle multimédia du foyer, et mis en place le contrôle d’accès autonome des locaux, un système basé sur des lecteurs de badges à l’entrée de chaque chambre ainsi qu’au niveau de la porte principale du bâtiment.

 
 

portrait-anthony-james

Le jeune dirigeant fait évoluer la menuiserie avec son temps.

> Portrait

Anthony JAMES, un patron passionné

Dynamique, franc et toujours souriant, Anthony JAMES est l’heureux gérant de BABIN JAMES. Rencontre avec un manager moderne et impliqué.
             « Humainement, j’espère être un patron sympa… et juste ! Vis-à-vis de nos salariés, la porte de mon bureau est toujours ouverte. Il me semble primordial que leurs conditions de travail soient bonnes. Vis-à-vis de nos clients, je suis toujours à l’écoute et j’essaie de les conseiller au mieux en fonction de leur projet. La relation de confiance est fondamentale.» Quand on demande à Anthony JAMES, le gérant de BABIN JAMES, quel dirigeant il aspire à être, d’emblée le ton est donné. A 43 ans, il est à la tête de l’entreprise depuis huit ans mais l’a intégrée il y a treize ans.

Des débuts dans la menuiserie alu

Doté d’un DUT en génie mécanique avec une spécialisation en menuiserie aluminium et matériaux de synthèse, Anthony JAMES exerce d’abord dix ans au sein du bureau d’études d’un important gammiste aluminium, à Paris. « Je suis originaire de Caen et j’ai fait mes études à Alençon. C’est là que j’ai rencontré mon épouse… une Mayennaise », sourit-il. La jeune femme, qui s’avère être la fille du menuisier Joël BABIN, débute elle aussi sa carrière dans la capitale. « Et puis en 2000, mon beau-père m’a demandé si j’accepterais de reprendre son entreprise, aucun de ses enfants ne souhaitant le faire, relate Anthony JAMES. Le challenge m’a motivé tout de suite et je savais que Joël m’accompagnerait dans cette aventure. »

De la SARL Joël BABIN… à BABIN JAMES

Anthony JAMES découvre la SARL Joël BABIN en y œuvrant comme métreur et conducteur de travaux. Il complète son cursus en suivant une formation en menuiserie bois et l’Ecole supérieure des jeunes dirigeants du bâtiment. Lorsque, en 2005, Joël BABIN lui passe le relais, il est fin prêt à lui succéder. BABIN JAMES est née. Aujourd’hui, Anthony JAMES reste chargé d’affaires auprès des particuliers, mais il s’est libéré de ses autres casquettes pour se concentrer sur la gestion.

En veille permanente sur les nouvelles tendances

Fort de la réputation de sérieux de l’entreprise et d’une équipe compétente et motivée, le jeune dirigeant a su, au fil des années, moderniser la menuiserie et la faire évoluer en termes de matériaux et de techniques. En veille permanente sur les nouvelles tendances, il s’attache à ouvrir BABIN JAMES sur l’extérieur et à développer les différents types de marchés : « nous faisons tout ce qui est agencement d’intérieur, absolument tous les mobiliers à base de bois, souligne-t-il. De la création de meubles pour un particulier à l’aménagement de 400 chambres pour un hôtel 4 étoiles. » Et ce qu’il y a de plus beau, le tout avec le même enthousiasme.

 
 

anthony-james

Pourquoi une newsletter ?

Parmi les choses qui nous tiennent à cœur, chez BABIN JAMES, il y a la relation de proximité que nous entretenons avec chacun de nos clients. Plus qu’une démarche commerciale, il s’agit pour nous d’une valeur fondamentale, au même titre que la qualité de nos ouvrages et services, le respect des délais comme de tous nos autres engagements vis-à-vis de nos clients, ou encore… l’esprit d’équipe !
Ceux qui ont déjà fait appel à nous le savent, et nous les remercions de leur confiance. Pour la mériter davantage encore, cette confiance, nous avons eu envie de vous informer sur ce que nous faisons. Ce sera l’objet de cette newsletter trimestrielle. Elle vous tiendra au courant des actualités de BABIN JAMES — extension, chantiers, nouveaux produits… — et vous présentera les professionnels qui font notre entreprise, tout en donnant la parole à nos clients.
Une manière de rester en contact et de partager avec vous ce qui nous fait vibrer, bref, d’être plus que jamais une entreprise ouverte. Alors bonne lecture !

Anthony JAMES, gérant de BABIN JAMES Menuiserie & Agencement